Journées suisses des
Médecines du personnel
des Institutions de soins

La main au travail
Lausanne - CHUV
18-19 novembre 2004

Journées scientifiques
de la Société Suisse
de Médecine du Travail

Quels gants pour les chimiothérapies ?

Jean-Claude Schira, Genève

La possibilité d'une résorption cutanée lors de manipulations de substances chimiothérapeutiques nécessite l'emploi de gants adéquats. Selon les récentes recommandations de la SUVA, la préférence est donnée aux gants de latex non poudrés, épais (0,2 mm ou plus) avec comme alternative les gants de nitrile, ou de PVC (0,16 mm ou plus). Le double gantage est recommandé principalement lors des opérations de préparation de ces substances.

Au-delà du choix des gants de protection, la mise en évidence d'une contamination de l'environnement de travail par ces substances, aussi bien dans les lieux de préparation (unités centralisées en pharmacie) que d'administration (unités de soins) met en lumière la nécessité impérieuse d'observer les procédures et modes opératoires en vigueur, et ceci lors de toute manipulation de ces substances ou de milieux potentiellement contaminés par celles-ci (excretas notamment des patients ayant reçu une chimiothérapie). Ceci passe ainsi par une information initiale, puis une formation adéquate et continue du personnel concerné.